Célébrer la vie de Yangozene Kumugo

Le 2 Janvier, un de nos collègues les plus chèrs, Yangozene Kumugo (aussi connu comme “Kakoko” ) est décédé à Mbandaka. Sa mort subite d’une crise cardiaque a bouleversé tous ceux qui l’ont connu, parce qu’il était, d’habitude, en bonne santé. Yangozene était une personne dynamique, un homme d’esprit et de courage.

Yangozene dans la forêt
Yangozene dans la forêt

Un biologiste qui travaillait pendant de nombreuses années avec le Centre de Recherche en Ecologie et Foresterie (CREF), Yangozene connaissait bien la forêt et il s’avouait a son travail. Il a dirigé ou bien il a participé à des enquêtes et a la surveillance des bonobos un peu partout, y compris Lilungu, Lac Tumba, Sankuru, Monieka / Bokote, Samba, Lingomo, Mompono, Ikela et Bokungu. On remarque non seulement son travail de l’identification et de la protection des populations de bonobos dans leur habitat, mais aussi son rôle clé dans l’établissement de bonnes relations avec les communautés locales et son travail de promouvoir la vision de la Forêt de Paix de Bonobo. Partout la où il a travaillé, il a fait une impression durable. Yangozene a formé les équipes de surveillance des bonobos à Kokolopori, Lilungu, Mompono, Sankuru et a d’autres sites. On pleur partout la perte de notre ami.

La joie de vivre de Yangozene
La joie de vivre de Yangozene

Une fois le travail terminé, il savait aussi comment se détendre, surtout quand il a été inspiré à danser de sa facon inoubliable!   Il danse, sans doute, avec les anges maintenant …

Enfin, même si nous nous pleurons son passage a l’autre monde, on croit que Yangozene nous souhaiterait de célébrer sa vie et de n’oublier pas sa joie de vivre. Même aux moments les plus difficiles et les plus dangereuses, Kakoko savait toujours comment nous faire rire.

Que le bon Dieu le reçoit dans ses bras.

English version